Le mythe des aliments à calories négatives

Les pommes, les carottes ou les épinards sont dans la liste des aliments à calories négatives qui brûleraient plus de calories qu’ils n’en apportent. Un mythe alimentaire pour le Huffington Post australien.

Il n’y a toujours pas de régime miracle. Les aliments à calories négatives ne seraient en fait pas très utiles pour la perte de poids selon un article paru dans la version australienne de The Huffington Post.

Les bienfaits des aliments à calories négatives ont été mis en avant ces dernières années parce qu’ils aideraient à réduire les chiffres sur la balance en accélérant le métabolisme et en obligeant le corps à puiser dans ses ressources pour les digérer. Ils brûleraient ainsi plus de calories que celles qu’ils apportent.

Parmi ces ingrédients miracles, qui sont en majorité des fruits et des légumes avec un indice glycémique faible, on peut citer les brocolis, la laitue, l’ananas et le pamplemousse mais aussi les boissons contenant de la caféine ou encore l’eau glacée.

Pourtant, ce type d’aliments ferait partie des mythes alimentaires selon Robbie Clark, le nutritionniste interviewé par le site australien. Ce dernier est aussi spécialisé dans la nutrition sportive.

S’il reconnait que ces aliments sont incontournables dans un régime grâce à leurs qualités nutritionnelles, il suggère qu’aucune étude n’a pu prouver leur efficacité et que les quelques calories brûlées grâce à leur consommation n’auraient pas d’influence directe sur la perte de poids. Il explique à The Huffington Post :

Ils sont riches en fibres (ce qui est très important pour la digestion), contiennent beaucoup d’eau (pour garder l’hydratation du corps) et ont des vitamines, des minéraux et des antioxydants qui aident le corps à combattre les inflammations et les maladies. C’est la raison pour laquelle ils sont bénéfiques, mais ils doivent être privilégiés pour leurs effets sur la santé plutôt que pour leurs propriétés d’aliments à calories négatives.

Le plus gros risque avec ce type de régime, selon lui, est de ne se concentrer que sur ces aliments pour espérer maigrir, ce qui pourrait aboutir à des carences alimentaires.

Il conseille à ceux qui veulent perdre quelques kilos « d’éviter les régimes à la mode et d’adopter une relation saine avec la nourriture pour manger de façon plus diversifiée tout en écoutant son corps pour reconnaître les signaux de faim et de ne pas trop manger ».